jeudi 21 octobre 2010

6ème Forum Economique des Iles de l’Océan Indien



Les Chambres de Commerce et d’Industrie de Comores, Mayotte, Madagascar, Maurice , Seychelles et La Réunion, ont participés au 6ème forum économique de l’Union des Chambres de Commerce des îles de l’Océan Indien (UCCIOI) les 19-21 octobre 2010 au Centre de Conférence International de Mahé, Seychelles.

Ont également participés au forum, le Club export Réunion , la CCI France Madagascar , la Commission de l’Océan Indien, les Offices de promotion du tourisme de Madagascar  ( ONTM ) , Réunion ( IRT ) , L’association Comorienne du Tourisme , l’AHRIM de Maurice , la Seychelles Tourism Board ,  l’Union Européenne, la Banque Européen d’Investissement, l’Agence Française de Développement, Association International Francophone d’Intelligence Économique.

Son Excellence, Monsieur le Président de la République des Seychelles, James Michel , a procédé à l’ouverture du forum et a exhorté le forum à se conclure avec des suggestions fortes dans le domaine du tourisme, de l’intégration économique régionale et du co-développement durable.   

Le forum a vu une participation d’environ 150 déléguées, avec une centaine venue de l’extérieure
et 200 rencontres B2B réalisés autour de 3 ateliers suivants:
·         Le Tourisme Régionale: Quelles perspectives?;
·         Le Développement Durable dans l’océan Indien; et
·         Espace Économique Régionale. 

Il y a eu 30 interventions, dont la moitie lors de l’atelier sur le développement durable.

Les principales conclusions sont les suivants: 

Lire la suite
6ème Forum Économique des Iles de l'Océan Indien  

mardi 2 mars 2010

Mayotte, Forum Economique



5ème Forum des Iles de l’océan indien à Mayotte
CCI de Mayotte, mars 2010

L’intervention de monsieur Mario SANDOVAL, Vice-président de l’Association Internationale Francophone pour l’Intelligence Economique (AIFIE), de l’ACFCI (Association des Chambres Francophones de Commerce et d’Industrie) a permis de compléter les deux précédentes par une présentation de retours d’expériences en matière de modèles d’observatoires d’études dans le monde. Dressant le panorama de la globalisation actuelle dans le contexte de la crise internationale, il a rappelé les règles qui dorénavant régissent les marchés :
• Alliances à géométrie variable, menaces extérieures avec tentation protectionniste, nécessité d’anticiper les risques, plus qu’avant adopter le glocal (= penser globalement et agir localement), principe de coopétition (coopération tout en maintenant la compétition), guerre économique reposant encore davantage sur la maîtrise et la diffusion informationnelle. Au-delà de ces éléments de menaces, de crises et de risques, il convient également de prendre en compte des facteurs multiplicateurs : la corruption, le terrorisme, le narcotrafic, les conflits.
Dans ce contexte, l’intelligence économique consiste pour chaque partie prenante à adopter des stratégies : offensives et/ou défensives pour les entreprises, sécurité et/ou défense pour les Etats.
Des différentes expériences menées dans le monde, Monsieur SANDOVAL a retenu que l’objectif majeur d’un observatoire d’études stratégiques est de mutualiser la veille et les bonnes pratiques selon une logique d’interopérabilité et de partenariat privé public.
Il a clos son exposé par une présentation des architectures possibles pour organiser un observatoire régional et par des exemples de projets dont certains à venir comme au Moyen- Orient ou encore au Vietnam.